A la Une
Une année à Antraigues
• 592 habitants • superficie totale de 1346 ha • altitude : de 350 à 1342 m, bourg centre à 470m
La commune en quelques chiffres

Janvier coiffe la Cascade de l’Espissard avec de longues mèches de glace… On se hâte dans les ruelles du village. Dans les bars ouverts à cette saison, les Antraïguains sont entre eux. On tire les rois et mange le cochon. Un jour, soudainement, des vrombissements de course et des rotors d’hélicoptères interrompent ce silence magique : Le Rallye de Monte Carlo fait station au Pont de l’Huile afin de déguster une tarte aux pommes. Février est accompagné de la Burle , ce vent du Nord qui fait glacer les os et craquer les châtaigniers. La nuit étoilée est parsemée de tourbillons de cristaux gelés que le vent apporte du Plateau ardéchois. Méfiance, Mars peut encore apporter quelques giboulées venues du Nord. La Volane a grossi avec la fonte des neiges, la Mazélande et la Bise ont des eaux limpides. Les prés, entrecoupés de béalières , sont d’un vert tendre, on déguste les premières salades sauvages. Les violettes sortent à la lisière des sous-bois, des jonquilles et quelques orchidées sauvages pointent leurs nez… Avril repeuple le village. Premier grand rendez-vous le lundi de Pâques avec sa traditionnelle brocante . Sinon, chacun semble occupé par le travail au potager. On mange sur la terrasse au soleil, ou des escargots quand il pleut. En mois de mai, la Montagne devient jaune de genêts. C’est le mois des randonneurs, des longs week-ends et des pique-nique dans les champs de fleurs avec du fromage de chèvre sorti du sac à dos. Juin voit de plus en plus de cyclistes sur les routes, pas seulement le jour de la fameuse course cycliste «L’Ardéchoise» . Ce n’est pas seulement le temps des cerises, mais aussi la cueillette des fraises des bois. Juillet invite au concert sur la Place de la Résistance , aux vernissages à l’espace Jean Saussac… Les enfants se donnent rendez-vous au plan d’eau, à l’ombre des falaises basaltiques , les adultes se retrouvent autour de la fontaine italienne . On déguste la nouvelle récolte de miel du terroir. En août , on cherche un parking et cela peut prendre du temps car la saison touristique est à son apogée. On joue aux boules et on se baigne. A la Chapelle St Roch , on célèbre le pèlerinage traditionnel le 16 du mois. La nuit, c’est le rendez-vous avec les étoiles filantes. Loin des villes, on peut apercevoir la voie lactée. Plus haut, la bruyère fait des taches rouges sur les flancs des montagnes. On cueille : myrtilles, framboises et figues. Septembre amène la rentrée pour les uns et quelques jours de repos après une saison fatigante pour les autres car, comme dit la chanson , «les touristes sont partis». On fait des coulis, des confitures, des compotes et ramasse noix et mûres. Comballes et Bouches rouges tombent vers la fin du mois d’ octobre , et c’est le moment de la traditionnelle Fête de la châtaigne ! Les initiés trouvent aussi de délicieux champignons dans les bois. Pour les autres, c’est le plaisir des yeux car l’automne peint les arbres en rouge, mauve, jaune, doré… En novembre , avec un peu de chance, on peut encore profiter de quelques belles journées. Tout est plus calme maintenant. Des chrysanthèmes de toutes les couleurs sont apportés au cimetière du village où reposent parmi d’autres Antraiguains le chanteur et poète Jean Ferrat , sa première épouse -la chanteuse Christine Sèvres - et son ami Jean Saussac , peintre et ancien maire du village. La nuit de décembre est éclairée par les illuminations des fêtes. L’étoile sur le clocher de l’église St Baudile scintille dans la nuit. On finit l’année dans un mélange de stress et de plaisir, en partageant une bûche de «Chez Caroline .
La nouvelle équipe muncipale a pr!s ses fonctions

contact archives services actualité accueil associations artistessite de la commune d'Antraïgues sur Volane en Ardèche
d'
agenda festivités équipe municipale patrimoine/histoireSur le chemin
Mentions légales
Liens
@ conception : Kallima- Antraigues
Copyright 2014